profile

Myriam de Talent Fou

👻 ⇢ 🤩 Je suis contre la méthode sandwich

published9 months ago
2 min read

« Myriam, comment faire pour mobiliser les gens… ET amener de la performance? »

Tu n’as pas idée à quel point cette question revient souvent. Il y a de bonnes chances que tu te la poses! Les aspirants leaders de Talent Fou savent bien qu’ils doivent s’affirmer… mais aussi construire de bonnes relations. Cet équilibre n’est pas facile à atteindre.

Enfin, je dis « équilibre », mais à la fin de ce courriel, tu vas comprendre pourquoi la réponse est loin d’être dans l’équilibre. 🙃

Quand tu te demandes à quel point tu dois avoir une approche dure ou empathique, tu es « pogné » dans une polarité. Il y a deux pôles, et tu te demandes lequel choisir. Vaut-il mieux être ferme et axé sur la tâche, ou compréhensif et axé sur les personnes?

Être coincé dans une polarité, c’est beaucoup de questionnements, de stress et parfois, ça peut même te paralyser.

La méthode « sandwich », c’est le parfait exemple d’être pogné dans une polarité. Tu veux transmettre une critique à ton collègue. Tu sais que c’est important de le faire, mais tu te sens mal, car tu sais que ça pourrait le blesser. Alors tu commences par lui faire un compliment. Ensuite, tu lances ta critique au milieu, et tu termines avec un autre beau compliment.

D’un côté, tu veux que la personne comprenne ton message, mais de l’autre côté tu fais tout pour qu’elle ne le comprenne pas. 😅 Ta stratégie est maladroite et évidente. L’autre personne voit bien que tu essaies d’enterrer ta critique sous de faux compliments. Elle devient aussi mal à l’aise que toi, et elle a l’impression que tu n’es pas authentique.

Finalement, ton désir sincère de préserver la relation… a fragilisé la relation.

Aujourd’hui, je te propose deux stratégies pas mal plus efficaces pour résoudre cette polarité.

La première stratégie consiste à utiliser chacun des pôles au bon moment. Chaque pôle a ses avantages et ses inconvénients. Favoriser la relation et la connexion te permet de créer un climat agréable. Ce sera plus facile pour toi d’influencer l’autre s’il t’apprécie et se sent bien avec toi. En contrepartie, te concentrer sur la tâche te permet de faire avancer les choses, de parler des vraies affaires et de générer de la performance.

Il y a des moments où il veut mieux travailler sur la relation, et des moments où il vaut mieux travailler sur la tâche. Par exemple, tu pourrais décider d’avoir un mode plus directif dans les contextes d’urgence, mais être plus dans la relation quand tout va bien. Ou encore, tu pourrais être plus directif avec tes collègues qui sous-performent, et plus dans la relation avec ceux qui livrent la marchandise.

La deuxième stratégie, c’est d’utiliser les deux pôles en même temps. En réalité, tu peux être à la fois centré sur les relations ET centré sur la tâche, au même moment. Par exemple, tu peux partager une critique à quelqu’un, tout en manifestant de l’empathie pour sa situation et en sollicitant son point de vue sur les solutions. Tu dis les vraies affaires et tu fais avancer les choses, mais d’une façon constructive et tout en solidifiant ta relation avec l’autre.

Les meilleurs leaders que j’ai vus optent pour la deuxième stratégie le plus souvent possible. Ils sont capables de s’affirmer avec empathie, en toutes circonstances. Si tu as de la chance, tu en connais peut-être un ou deux. Observe-les attentivement, tu vas apprendre comment ils s’y prennent et, petit à petit trouver ta propre méthode.

Les leaders sont constamment pognés dans des polarités:

🧲 Déléguer VS faire beaucoup de suivis;

🧲 Prendre une décision rapide VS analyser la situation en détails;

🧲 S’attacher avec son boss VS faire preuve d’autonomie;

🧲 Faire plaisir à ses collègues VS faire ce que la direction veut.

Maintenant, tu sais exactement quoi faire pour résoudre les polarités qui vont se présenter à toi. Ton leadership en est renforcé. Laisse faire le 🥪 et devient le Maître des 🧲!

Myriam