profile

Myriam de Talent Fou

👻 ⇢ 🤩 Ce qui t'a mené ici ne t'amènera pas là-bas

published12 months ago
2 min read

« Je suis tellement fâché, t’as pas idée! »

Je ne l’ai jamais vu comme ça. Même à travers mon écran d’ordinateur, je peux voir que Mathieu a la mâchoire très serrée, et des éclairs dans les yeux.

On peut le comprendre: la veille, devant plusieurs équipes, il a été forcé de présenter des données douteuses et des décisions discutables auxquelles il n’a aucunement participé.

Ça ne s’est pas bien passé.

Attaqué de toutes parts, il a perdu son calme devant tout le monde. Il a haussé le ton, il a mis la faute sur ses collègues. Il a quitté la rencontre en disant qu’il ne serait plus jamais responsable de présenter ces données-là. À l’avenir, qu’ils se débrouillent sans lui.

C’était tellement désastreux qu’après son meeting, une personne de la haute direction est venu le voir pour lui dire qu’il ne devait plus jamais se comporter comme ça.

Mathieu n’est pas très fier de me raconter ça. Il est habitué d’être vu comme un joueur performant dans son organisation. Orgueilleux, il est plutôt du genre à vouloir rapporter ses bons coups auprès de sa coach. Je le sens fâché d’abord et avant tout contre lui-même.

Après plusieurs minutes à l’écouter, je lui demande ce qu’il retient de cet événement désagréable.

Mathieu: Tsé… Ça m’a beaucoup aidé au travail d’être confiant, fonceur et direct. C’est ce qui m’a amené jusqu’ici dans ma carrière! Mais… ce n’est pas ça qui va m’amener à mon prochain poste.

(silence)

Moi: C’est quoi, selon toi, qui va t’amener à ton prochain poste?

Mathieu: Être moins impulsif. Porter attention à mes gestes et mes paroles.


Il y a un proverbe qui capte très bien cette idée: « What got you here won’t lead you there. ». Ce qui t’a amené jusqu'ici ne va pas t’amener là-bas.

C’est une des premières choses que j’explique aux aspirants gestionnaires qui viennent me voir en coaching ou en formation: ce qui t’a amené à avoir du succès dans ton poste ne va pas nécessairement faire de toi un gestionnaire.

Pour devenir un leader, tu dois agir comme un leader. Pas comme un excellent contributeur individuel. Agir comme un leader, c’est:

⦿ Aider ton équipe à réussir, plutôt que de te concentrer sur ta propre performance;

⦿ Développer tes habiletés relationnelles, pas tes compétences techniques;

⦿ Adopter en tout temps des comportements constructifs pour ton organisation.

Pis, oui, agir comme un leader, ça veut aussi dire d’être le leader de toi-même. De rester calme même quand on te critique. De prendre du recul, même quand c’est difficile, et de te demander c’est quoi la meilleure chose que tu peux faire pour ton organisation présentement.

C’était ça, le problème de Mathieu: il était esclave de sa colère et, parfois, de son ego. Ça pouvait passer quand il était professionnel, mais ça l’empêchait de se rendre à la prochaine étape de sa carrière.

Maintenant, Mathieu a appris à créer un espace entre ses émotions et ses actions. Avant de réagir dans les situations crunchy, il utilise des stratégies prouvées par la science pour diminuer l’intensité de ses émotions.

Ça laisse de la place pour le recul, la perspective, la sagesse. 🧘🏻‍♂️ Et les bonnes actions suivent. Elles arrivent presque sans efforts!

Tu n’as peut-être pas le tempérament bouillant de mon Mathieu, mais une chose est certaine: comme tous les aspirants gestionnaires, tu dois développer ta posture de leader avant de pouvoir penser à en devenir un.

Myriam